Deadly BreakfastUseless is more

Catégorie "Général"

Bilan de 2018

1 an de vie au Luxembourg

Luxembourg, en journée

Ça va faire un an et un mois environ que l'on a déménagé au Grand Duché (même si j'ai commencé a y travailler il y a 10 ans environ) et ça nous a bien changé la vie, ne plus passer 4h par jour dans les transports en communs ça fait vraiment du bien. On essaye de se balader et de découvrir un peu mieux ce nouvel endroit hors du trajet Maison-Boulot et c'est appréciable !
On dort davantage et mieux, on a plus de temps pour nous, et personnellement j'ai vraiment l'impression de subir beaucoup moins d’emmerdes dans la rue de manière générale. Est-ce la mentalité ici, le quartier où j'habite, ou mon casque à réduction de bruit? Je sais pas trop, mais c'est assez agréable !

Luxembourg, en soirée

J’ai conduit à gauche !

En Mai dernier on est partis en écosse pendant une dizaine de jour, et ce n’était pas vraiment prévu, mais j’ai roulé environ 1000 kilomètres en 7 jours, du « mauvais » coté de la route, avec une boite de vitesse à gauche. C’était assez flippant mais je suis fière d’avoir réussi !

Au volant

Rouler dans les highlands, voir des rennes, manger des petits déjeuners traditionnels tous les matins et ne pas avoir faim de toute la journée, boire du cidre (quand je roulais pas, hé ho), acheter de la laine artisanale dans une toute petite boutique, rouler sur des routes bien trop petites pour pouvoir se croiser, voir les Lochs et des montagnes, visiter un bunker secret pas si secret que ça, ça m'a fait un paquet de chouettes souvenirs!

Ps : pensez à prendre votre permis quand vous partez en voyage, et réservez une boite de vitesse automatique !

En écosse

En écosse

En voiture

J'ai fait du vélo à Barcelone

On est partis juste après la rentrée, quand tout le monde était au boulot, on a profité des températures douces de Barcelone pendant la 2ème quinzaine de septembre. Et ben c’était une super bonne idée, on a pu profiter du festival de la Mercè (pour fêter la fin de l’été), avec un concours de feu d’artifice, des concerts, un temps super agréable (je n’aime vraiment pas les fortes chaleurs), visiter des musées sublimes, et un jour ou j’avais un peu trop d’ampoules sur mes pieds, on a même pu louer des beach cruisers et rouler le long de la plage, c’était PAR-FAIT. En plus, la ville a fait de gros efforts pour proposer un tas de vraies pistes cyclables, du coup on en a bien profité.

En vélo à Barcelone

des visites à Barcelone

J’ai parlé 3 fois en conférences

Si vous m'avez un peu suivi sur les réseaux sociaux, vous m'avez probablement vu passer à Sud web (tricot et programmation), Voxxed days luxembourg (bus factor) et Blend web Mix (Création et évolution d'un styleguide à grande échelle) pour parler de trucs plus ou moins sérieux devant des gens curieux. Et en bonus, j'ai pu fêter mes 35 ans en bonne compagnie, à Lyon lors du Blend Web Mix, avec suffisamment de confettis pour que la scène s'en souvienne.
C’était fun, parfois stressant, j’ai fait plein de rencontres très chouettes et j’ai appris plein de choses. J’ai très envie de continuer sur ma lancée et partager encore plein de sujets qui me sont chers avec plein plein de monde !

En conférence

J'ai commencé des cours de céramique

Je sais pas trop ce qui m’a pris cet été mais vers le mois d’août je me suis dit « ho ça a l’air vachement cool de faire de la poterie, j’essayerais bien un jour! », et du coup j’ai commencer à chercher des stages et des cours au Luxembourg, un peu sur un coup de tête. J’ai trouvé un lycée littéralement au bout de ma rue qui proposait des cours du céramique en soirée, et passé l’attente d’une réponse à ma question « il vous reste une petite place? » à laquelle on m’a répondu « vous êtes sur liste d’attente », j’avais un peu perdu tout espoir, jusqu’à ce mercredi ou j’étais a Barcelone et ou j’ai reçu un e-mail me proposant de rejoindre le cours, je vous raconte même pas, je sautais de joie sur place.

Du coup, hé ben je m’y suis mise et j’adore ça. On n’utilise pas de tour de potier qui tourne tout seul comme dans Ghost avec Patrick Swayze qui vient te donner un coup de main, mais le modelage marche quand même, et après une cuisson, un émaillage puis une seconde cuisson, on peut obtenir des bols, vases et autres objets dont on est super fières à la fin. Si jamais vous avez eu envie une fois de vous lancer la dedans, je ne peux que vous recommander de vous y mettre, la vie est trop courte pour ne pas faire des jolis bols bleus turquoises craquelés.

Des bols que j'ai fait moi-même

J'ai un nouveau tatouage

J’ai profité de la venue d’un tatoueur de Berlin, Daniel the gardener, pour décorer à nouveau mon bras gauche. Mon tout premier Freehand, comme on dit.

SI vous ne connaissez pas le concept, laissez-moi vous expliquer : après avoir déterminé la zone à tatouer et sa taille, puis discuté un bon moment de ce qui me plait/me plait pas trop dans ses derniers tatouages, Daniel a commencé a dessiner directement au feutre, sur mon bras, une première ébauche, puis ajouter le placement des feuilles et des fleurs, jusqu’à arriver à la forme globale du tatouage (mais sans les détails ou les ombres). Après discussion/validation, il a commencé à tatouer sur son dessin, et 2h30 plus tard, au son d’une playlist aussi variée que WTF (The ramones, les spice girls, wham! Et bien d’autres encore) j’avais un nouveau tatouage tout beau tout frais sur mon bras, alors que 4h avant j’avais une idée assez floue de ce que j’allais avoir. Du suspens, de l’encre et un peu de douleur, mais je suis super contente du résultat !

Tatouage floral sur le bras gauche

J'ai fait des litres de liqueurs

Tout a commencé la fois ou j'ai croisé un plant de verveine citronnée dans un magasin de plantes, et ou j'ai décidé de l'adopter parce que ça sentait vraiment bon. Comme j'ai réussi a la maintenir en vie suffisamment de temps pour que les feuilles ne tombent pas, j'ai cherché ce que je pouvais en faire, en plus de faire sécher les feuilles pour en faire des tisanes. Après quelques recherches et quelques essais, j'avais créé ma toute première liqueur de verveine citronnée, j'ai continué sur ma lancée avec de la prune rouge, de la nectarine (mauvais idée, c'était pas terrible), de la framboise, des mures, des myrtilles, des mirabelles, du citron, puis j'ai terminée l'année avec du limoncello et de la liqueur de chocolat.

La grosse majorité des liqueurs produites a été offerte aux copains et je pense que j'ai fait quelques heureux. Vivement l'été prochain et la saison des fruits pour de nouvelles expérimentations!

plein de liqueurs fait maison

On a lancé les meetups "UX in lux" avec St�phanie Walter

Ça nous tenait vraiment à cœur avec St�phanie et on a réussi à lancer ça cette année, organiser des ateliers UX in LUX pour faire découvrir et partager des méthodes UX avec des gens sur Luxembourg. On va continuer sur notre lancée l'année prochaine et on espère proposer un meetup tous les deux mois si on y arrive!

Workshops UX in Lux

J'ai tricoté des tas de trucs

Je sais pas exactement combien de bonnets et de châles j'ai tricoté et offert cette année, mais si un de mes amis a encore froid cet hiver je comprends pas vraiment comment c'est possible tellement j'en ai offert à tout le monde. Je vais essayer de garder un historique de ce que je tricote cette année pour avoir une meilleure idée du volume :)

J'ai tricoté des bonnets, plein !

J'ai créé des typographies

Alors là je suis pas peu fière d'avoir réussi à créer des polices de caractères parce que c'était quelque chose que je voulais faire depuis longtemps. En plus j'ai eu pas mal de retours positifs, du coup ça m'a fait vraiment plaisir de les partager!

J’ai quitté Facebook

Ça s'est un peu fait sur un coup de tête, en plein scandale autour de Facebook et Cambridge Analytica, un matin juste après le petit déjeuner, j'ai lu un post raciste d'un "ami" qui m'a vraiment mis hors de moi, je me suis dit "putain, vous me faites tous chier, je supprime mon compte". Vingt minutes plus tard j'avais enfin trouvé l'endroit pour supprimer mon compte et après plusieurs validations, c'était fait. Enfin. Force est de constater que depuis avril 3 personnes ont remarqué mon absence et que ça ne me manque ABSOLUMENT pas.

J'ai assisté à un éco-festival

C'était en Belgique, à Duffel (oui, la ville du duffelcoat), et ça s’appelle BrackRock, un éco festival de punk qui fait juste la bonne taille pour moi (je n'apprécie pas des masses la foule) et hormis le fait de jongler un peu avec les consignes des plats quand on achète un truc à manger, c'est tellement appréciable d'être dans un cadre tout vert et que tout le monde joue le jeu pour produire le moins de déchets possibles, sans laisser trainer des gobelets partout. On a vu des groupes géniaux comme les Bad cop / Bad cop que je rêvais de voir depuis quelques années.

Brackrock 2018

En conclusion

Je vous avoue que la je me suis pas mal focalisé sur les trucs chouettes de 2018, mais forcément cette année m'a aussi apporté un bon lot de mauvaises nouvelles ou de moments difficiles, mais c'est d'autant plus de raisons de se recentrer sur la VraieVie™️ et ses amis et proches. J'ai toujours apprécié de découvrir de nouveaux trucs et d'expérimenter, et cette année m'a beaucoup plu à ce niveau.

J'espère que cette année vous aura apporté tout autant de bonne chose et je vous souhaite à toutes et à tous, le meilleur du meilleur, des arcs-en-ciel et des paillettes pour 2019.

La lutte

Aujourd'hui, c'est la Journée internationale des droits des femmes. Et, quitte à rejeter le raccourci « journée de la femme », autant utiliser l'appellation « Journée internationale de lutte pour les droits des femmes ». Car, oui, il s'agit d'une LUTTE.

Je ne veux pas qu'on m'offre des fleurs aujourd’hui : je veux que l'on parle des inégalités entre hommes et femmes, à la maison, au travail, dans la rue, dans le monde.

Je ne veux pas que les mecs mettent du rouge à lèvres : je veux une lutte au quotidien contre les violences faites aux femmes, un rattrapage systématique de l'humour sexiste, homophobe, transphobe et une mise à mort de la culture du viol. Mettez du baume hydratant si vous avez les lèvres sèches.

Je ne veux pas vous entendre dire « aujourd'hui c'est moi qui fait la vaisselle/à manger, c'est la journée de la femme » : je veux un partage égal des tâches ménagères au foyer et des postes dans le monde du travail, et ce, toute l’année, pas seulement le 8 mars.

Je ne veux pas de galanterie : je veux des salaires égaux à études / expériences / postes égaux, et le droit de bosser sans qu’on me demande si et quand mon utérus va se décider à pondre. Oui, je sais, il existe une loi contre ça, mais devinez le pourcentage d’entretiens d’embauche où j’ai entendu cette question dans ma vie ? La réponse va vous étonner : plus de 75% pour ma part.

J’en ai marre de ne même plus être choquée quand je lis le récit d’une agression de plus dans la rue ou sur le net, lorsqu’un raid de mecs cachés derrière leurs ordis cherchent à faire craquer une féministe. Dans aucun cas on ne devrait s’y habituer, mais ça devient dur quand ça arrive TOUS. LES. JOURS.

Je ne veux pas vous entendre nous expliquer ce qu'est le féminisme et qu'il y a des combats plus importants. Vous y participez, peut-être, à ces combats plus importants ? Penser une écriture plus inclusive, parler des poches de pantalons, des violences médicales, de la taxe « rose » sur les produits destinés aux femmes, du manspreading, des accouchements, du harcèlement de rue, des blagues à propos du viol : ces sujets peuvent vous sembler moins important que la faim dans le monde ou que les bombardements en zone de guerre, pourtant ce sont des sujets importants pour faire avancer les droits des femmes. Il faut donc en parler.

Je ne veux pas de réduction exceptionnelle pour du parfum ou du maquillage aujourd'hui : j'en ai ras le bol de devoir être belle et douce pour obtenir des droits qui nous reviennent, de devoir être gentille et polie quand on passe la journée à nous rabaisser et à nous demander de retourner dans notre cuisine pour préparer un sandwich. Je suis fatiguée d’entendre certains nous dire que c’est moche de lutter en râlant, qu’il y a des moyens plus jolis de nous faire entendre. Je n'en peux plus d’entendre ou de lire à chaque témoignage si c’est sérieusement arrivé ou que je n'ai pas d'humour, que j'exagère ou que j'ai mes règles. Je n’en peux plus de voir les femmes qui osent l'ouvrir subir des menaces de viol publiquement sur les réseaux sociaux. Fatiguée aussi de voir que même dans des affaires d'agression ou de harcèlement, la parole des femmes est toujours remise en cause : les rôles s'inversent et l'agresseur devient victime à grands coups de « mais elle va détruire sa carrière / le faire virer / ruiner sa vie ».

Je cracherais bien sur les hommes que j'entends, dans la rue ou ailleurs, que je suis, au choix, trop une pute, pas assez féminine ou bien garçon manqué. Maquillée ou non, épilée ou non, habillée ou à poil, voilée, rasée, blonde, brune, rousse ou multicolore, les femmes font ce qu'elles veulent de leur corps et leur lutte pour leurs droits n'en est pas affectée. Nous sommes toutes légitimes : nos causes, nos valeurs et nos luttes sont notre force.

Je ne veux pas vous entendre minimiser le harcèlement de rue à coup de #NotAllMen. Demandez autour de vous à vos amies, vos sœurs, vos collègues : c'est un fléau: selon une étude réalisée par le Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes (HCE), 100% des femmes ont subi au moins une fois dans leur vie du harcèlement sexiste ou une agression sexuelle dans les transports en commun. On nous apprend à nous cacher, nous défendre, nous méfier, ne pas rentrer seule, ne pas sortir seule, de trouver des techniques d'évitement à base de casque sur les oreilles et de regard vers le sol, ne pas trop nous dévêtir, être belle mais pas trop quand même, et ce, dès notre plus jeune âge. Mais bon sang, quand allons-nous apprendre aux garçons à ne pas violer ? À respecter un « non » ? Il serait temps de s'y mettre.

Je ne veux pas fêter le 8 mars. Je veux que l'on parle, que l'on sensibilise, que l'on fasse avancer les choses. Ce n'est pas une fête, c'est une lutte.

Je ferai la fête quand nous serons enfin toutes et tous égaux.


Merci à Stéphanie Walter et Marie Guillaumet pour leur relecture bienveillante et les conseils éclairés lors de la rédaction de cet article !



Le bingo bullshit du 8 mars

En cadeau bonus, un petit bingo pour tenir la journée, chaque case étant bien évidemment tirée de faits réels personnels. Il faut en parfois jusqu'à plusieurs semaines pour remplir cette grille le reste de l'année (enfin ça dépend, sur les réseaux sociaux ça va plus vite), mais le 8 mars, c'est malheureusement bien plus rapide.

Bingo bullshit du 8 mars

  • Bonne fête !
  • Feminazi
  • Il y a plus important comme cause/combat
  • C’est pas tous les hommes  qui ... #notallmen
  • Et la galanterie alors?
  • Tu te trompes (à propos du féminisme)
  • Tu as tes règles
  • Il faut remplacer le mot féminisme
  • Tu es trop sensible
  • C’est de l’humour
  • Et la journée de l’homme?
  • Hystérique 
  • On vous offre des fleurs le 8 mars
  • Réduction pour du maquillage / parfum / lingerie le 8 mars
  • Tu es vulgaire
  • Ma femme est très heureuse à la maison (nb : ce n'est pas un problème, mais ça n'a strictement rien à voir avec l'égalité)
  • Tu cherches le conflit (à propos de discussions autour du féminisme)
  • Mal baisée
  • Hé madmoizelle !
  • Les femmes aussi ... (peuvent être violentes / harcèlent / frappent)
  • C’est un compliment
  • On peut plus draguer
  • Sale pute
  • Les femmes sont faibles (et c'est scientifique)

Horoscope du web en 2017

Il y a 4 ans, j'avais eu l'idée saugrenue de publier l'horoscope du web, sorti tout droit de ma boule de cristal en plastique. Voici mes prédictions pour cette année, soyez satisfait ou non-remboursé. À vous de voir.

Designers UX/UI

La Lune rencontre Kepler 186f. Une belle année en perspective, si vous acceptez enfin que les utilisateurs aient toujours raison (sauf quelques-uns au fond de la salle, on vous connaît). Après le flat design, la nouvelle tendance sera le Fat design. Écrivez tout très gros, très gras, mangez des frites avec de la mayonnaise.

Graphistes

La constellation de la Loutre argentée se montre sous un jour nouveau. Votre voisin, Jean Michel Ranu, vous proposera de faire l'affiche de la soirée dansante de son club de comptabilité. Vous serez bien évidemment convié à la soirée et payé en visibilité. FUYEZ.

Intégrateurs

La constellation des poneys à paillettes se tourne enfin vers Uranus. Une nouvelle carrière de Front-end s'ouvre à vous, n'oubliez pas de la refermer derrière vous. En fait vous allez faire exactement la même chose qu'un intégrateur, mais vous serez obligé de mettre votre profil Linked in à jour avec la mention "front-end" pour faire hype.

Chatons

Le trou noir de la chaussette gauche que vous avez volé la semaine dernière arrive en position de force face au robot aspirateur de vos humains. Soyez vous-même, dominez le monde et saturez internet avec des gifs mignons de vous. L'être aimé vous proposera des croquettes. Mordez-lui les pieds en pleine nuit pour le remercier. Il croira qu'il a la goutte.

Back-end

Pluton entre malheureusement dans la constellation des moineaux à deux têtes. J'espère que vous aimez les CSS et le Javascript, parce qu'en fait votre employeur cherchait plutôt un full-stack-ninja-gourou.

Chefs de projets

Cette année pleine de challenges pour offrir une croissance à deux chiffres pour votre client/employeur vous demandera agilité et flexibilité. Faites de l'accrobranche et des exercices de pilates. Ou envoyez tout le monde chier et concentrez-vous sur l'essentiel : faire avancer votre équipe sur les projets en cours, en faisant de la qualité, dans un respect mutuel et une bonne ambiance. Vous n'avez pas besoin de bière ou d'une table de ping-pong pour y arriver.

Recruteurs IT

Mars vient chatouiller la Grande Ourse. Vous rechercherez probablement des ninjas et des gourous. Pour les gourous, c'est pas trop difficile, il suffit d'aller recruter dans les sectes. Pour les ninjas ça sera probablement plus compliqué : vu qu'on ne les voit pas, vous risquez d'attendre longtemps avant qu'ils ne se montrent en entretien :)

Community managers

Mars entre dans la constellation des Jean-Michels célèbres. Dans un élan de générosité sans fin, vous créerez un tumblr avec les commentaires facebook les plus nazes des pages que vous modérez. Après 8 mois de publications journalières, vous relirez tout ça et découvrirez le sens profond de l'existence de l'humanité : les gens aiment râler et ils ont créé Internet pour se plaindre.

Loutres

La voie lactée scintille de mille feux si vous vous éloignez un peu de la ville. Le réchauffement climatique vous rendra grognon, mais comme vous ne traînez qu'avec des loutres aussi adorables que vous, vous retrouverez le moral et détruirez l'espèce humaine en l'espace de 3 mois.

Sysadmins

Venus et Mars seront constamment alignés cette année. Ça tombe plutôt bien, dans la mesure ou deux points sont toujours alignés. Et l'alignement sera propice au suicide du dernier serveur que vous n'avez pas eu le temps de mettre à jour. Je vous dirais bien de faire des backups, mais si vous ne le savez pas encore je pense que vous pouvez changer de métier.

Directeurs artistiques

Les hôtels Mercure changeront leur charte graphique qui allait si bien avec mes cheveux. La grosse tendance après le skeuomorphisme, le flat design ou le design invisible avec des boutons fantômes cette année sera... de faire des logos plus gros. Je suis désolée. Pour plus de hype et vous faire respecter, vous pourrez porter un bonnet ou une grosse casquette à l'intérieur de votre lieu de travail. Mais enlevez l'étiquette autocollante sur la casquette. Sinon je viendrais personnellement me moquer de vous.

Analystes

Mercure et Mars commencent par la même lettre. Votre coté analytique se rend compte en ce moment même que cet horoscope n'a absolument aucun sens ni aucune utilité. Vous en ferez une analyse concise de 138 pages avec des schémas UML juste pour le plaisir de dessiner des bonshommes bâtons.

- page 3 de 301 -