Deadly BreakfastUseless is more

Hackathon GEN : À bicyclette

Dans mon dernier billet, je vous racontais qu'organiser Paris Web, c'est beaucoup de boulot, mais comme je suis un peu tarée j'ai décidé de participer à un hackathon le week end juste avant les conférences. Le hackathon GEN Lorraine avait pour but de créer un site ou une application utilisant les données ouvertes proposées par Metz Métropole, la région Lorraine et d'autres organismes.

L'équipe

Avec des copains, nous avons formé une équipe la semaine précédent le hackathon et trouvé une première idée d'application la veille de l'évènement, que nous avons affiné au début du hackathon, une fois toutes les données disponibles listées avec plus de précision. Mais laissez-moi vous présenter un peu l'équipe :

  • Vincent, développeur, ancien collègue chez Jamendo
  • Bastien, développeur, presque-collègue de promo à la fac, ça date !
  • Thibault, développeur, rencontré via ce blog il y a des années, à l'époque ou je faisait des doudous cousus main
  • Jimmy, développeur qui s'est occupé de l'aspect marketing et monétisation, rencontré il y a quelques années lors de game jams
  • Et moi même, sur la partie UX/UI design

team.jpg

Elle fait quoi cette appli ?

À bicyclette est une application mobile qui a pur but de promouvoir l'utilisation du vélo et de la mobilité douce sur les trajets quotidiens de courte durée en proposant des informations utiles comme la météo, les économies financières et de CO2 ou même les calories brulées sur ce trajet grâce aux données ouvertes et l'utilisation du GPS du mobile.

Un système de points et de trophées ainsi que l'utilisation des réseaux sociaux rendront l'expérience plus ludique et addictive pour tous les utilisateurs et leurs amis afin d'augmenter naturellement la part modale du vélo dans les déplacements à l'échelle de la région.
Ces points pourront être convertis en réductions grâce à la participation de partenaires commerciaux régionaux ou en dons au profit d'associations caritatives locales.

Cette appli permet aussi d'offrir une multitude de données pratiques pour les utilisateurs réguliers mais aussi les cyclotouristes : pistes cyclables locales, stationnement vélo, lieux de location ou d'autres points d'intérêts culturels régionaux.

Nous souhaitons étendre notre application à un niveau multi-modal afin de promouvoir aussi l'utilisation des transports en communs accessibles en vélo dans le but de réduire aussi la part d'utilisation de la voiture sur des trajets quotidiens plus longs, pour les frontaliers par exemple, via le TER et le Mettis.

À quoi ça ressemble ?

Sans plus tarder, je vous montre les maquettes sur lesquelles j'ai bossé pendant ces 48 heures. Ceux qui me connaissent bien remarqueront que le vélo du logo est très inspiré d'un de mes vélos surnommé le poney que j'utilise essentiellement pour mes trajets urbains et pour aller faire mes courses au marché ou au centre ville (on est bien d'accord, mon enclume rose est jolie mais pas forcément très pratique pour ce type de déplacement).

Je me suis retenue de toutes mes forces pour ne pas faire une interface entièrement rose, et finalement je suis tombée sur ces couleurs qui représentent assez bien le coté écologique de l'application. Coté police de caractère, je suis dans ma période Open Sans, lisible, jolie et toute simple : pourquoi s'en priver ? :)

J'ai passé les dernières heures à peaufiner les petites images pour les trophées, histoire d'ajouter un peu plus de fun dans cette interface pas forcément très fun, mais fonctionnelle.

abicyclette.jpg

Une démonstration ?

On savait bien qu'on risquait de rater notre démonstration avec la fatigue accumulée après ces 48 heures, alors Jimmy nous a proposé de faire une vidéo pour présenter tout ça, façon "kickstarter", pour montrer aux gens tout le potentiel du projet.

Pendant la création de la vidéo, les développeurs se sont donnés à fond pour bosser sur le coté serveur, les maps qui incluent les open data, et le coté font end en html/css/js. On a donc décidé de préparer la démo avec mes maquettes en utilisant Marvel pour rendre ces écrans interactifs et expliquer de manière plus vivante comment l'app fonctionnera quand elle sera complètement terminée.

On a aussi fait quelques shootings vidéos pour illustrer le contexte de l'app le samedi et donné tout nos talents d'acteurs qui lisent leur texte le dimanche pour présenter les fonctionnalités de l'app. On est loin d'être des acteur, on sait, mais avec le peu de sommeil et les conditions de prise de vue, on a fait de notre mieux :)

Et maintenant?

Le code est prêt à 80% (hé oui, 24h c'est court) et des nombreux modules fonctionnent déjà, on a présenté notre pitch lors des conférences GEN2 et on a reçu le 2eme prix du jury !

On a reçu des propositions et pistes de financement et on cherche actuellement des solutions pour terminer et lancer ce projet, histoire de voir de plus en plus de vélos dans nos villes Lorraines et même étendre cette appli à un niveau moins local prochainement !

Paris web 2014, #sharethelove de l'intérieur

Je crois que je commence à faire partie des meubles de Paris Web. Après environ 8 ans au sein de l'association, j'ai toujours autant de plaisir et de fierté de faire partie du staff, de contribuer chaque année à créer cet évènement ou les gens se rassemblent, partagent, échangent et discutent de sujets qui me tiennent à cœur. Du #sharethelove en barre. Revoir les copains staffeurs, les copains du net, les copains tout court. Rencontrer des gens supers, découvrir des orateurs, voir des gens dans la vraie vie que l'on suit sur twitter, c'est vraiment trop génial!

Pendant 3 jours, le staff se donne à fond, dort peu, boit pas mal, court partout, vérifie à droite à gauche que tout va bien. Vous nous voyez nous activer dans tous les sens, mais vous ne voyez qu'une partie de l'iceberg. Quelques jours avant, certains staffeurs commencent déjà à courir partout pour gérer les lieux, les cartons de goodies, les prestataires. Des semaines avant, on peaufine l'évènement, on visite, on réserve, on termine nos tâches. Des mois avant, on recherche les lieux, on cherche des sponsors, des orateurs, on sélectionne le programme, on crée des visuels, on gère le planning. Et pendant des mois, on fait des réunions, on échange des tonnes de mails. Tout ça pour vous dire que les staffeurs, ces bénévoles que vous voyez s'activer pendant trois jours, se donnent à fond toute l'année pour organiser un évènement qui nous tient à cœur, pour faire de ces journées quelque chose de beau, de grand, de chouette.

Je ne dis pas ça pour me plaindre, bien au contraire, ces derniers jours, j'ai pu lire de nombreux messages de participants qui remercie le staff, et je trouve ça énorme et fabuleux. Cet évènement, on le crée parce qu'on a envie de partager tout ça : l'accessibilité, nos métiers, les bonnes pratiques, l'UX ou le code de qualité, et en lisant ce genre de retours, ça donne envie de continuer à courir partout et à faire un évènement encore plus chouette chaque année.

Les copains du staff sont des gens formidables, sachez-le. Je tiens à féliciter la présidente de cette 9ème édition, Corinne Schillinger, qui s'est démenée durant toute une année face à de nombreux problèmes rarement rencontrés les années précédentes ainsi que Tanguy Martin et Xavier Borderie qui ont probablement perdu la moitié de leur cheveux en préparant cette édition. Plus puissants que des Power Rangers, nos 3 héros ont su faire face à l'impossible cette année. Moi je dis GG.

D'un point de vue plus personnel, ayant passé une année de plus à la tête de pôle design, j'ai vraiment pu m'éclater sur les visuels des goodies qui, je crois, on eu du succès cette année. J'étais à la base partie sur quelque chose très orienté typographie/hand lettering, et finalement, un soir de réunion, j'ai retrouvé un Posca, sorti mon bloc à dessin et commencé à gribouiller des tas de trucs, des chats-rectangles et plein de fois les mêmes mots éclatés sur un tas de pages, puis scannés, vectorisés, retravaillés pour terminer avec le visuel final du sac. Je ne sais plus trop à partir de quel moment on a décidé avec Nicolas Catherin et Judith Heckmann (d'ailleurs, Big UP à mes acolytes anonymes pour toutes leurs créations papier et numériques) de mettre des chats dans les visuels de cette édition, mais c'était vraiment une chouette idée je crois. Le visuel du t-shirt était aussi bien fun à créer, dans le style "university of lolcats". J'ai vu des tas de gens porter le t-shirt le vendredi pour les conférences et le samedi lors de ateliers, ça m'a fait super plaisir ! 

Allez, soyons fous, je vais vous mettre pèle-mêle les visuels auxquels vous avez échappé, les brouillons, et le résultat final histoire de vous montrer de loin le processus créatif :)

premiers drafts

des pages au Posca

les motifs pour le sac

le t-shirt

Vous pouvez le voir, c'est un peu chaotique et on a échappé de justesse à un sac beaucoup moins fun que celui offert aux participants cette année !

Sinon, la très bonne nouvelle de cette année, c'est que les conférences sont déjà disponibles en vidéo ! Voilà une sélection personnelle de mes conférences préférées à ne pas manquer :

La vie en rose

Avec le #DCAout, je vois la vie en rose ces derniers jours !

Graffiti

Lapin !

Crumble de bluets

- page 1 de 800